Bus Macron : bilan de l’année 2017 par l’ARAFER

Facebook
Bilan marché bus Macron année 2017 présentation chiffres clés

Copyright Pixabay – Aurocar / bus

Présentation du bilan du marché des autocars Macron pour l’année 2017 par l’ARAFER. Toutes les informations importantes et les chiffres clés.

Bilan 2017 du marché des bus Macron : 7.1 millions de passagers

L’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer) a publié son troisième rapport annuel, bilan des bus Macron. Ce dernier bilan 2017 met en évidence l’évolution du marché des services librement organisés (SLO) et des infrastructures de transport. Il inclut également une analyse des offres de transport alternatives.

Chiffres clés du marché des autocars Macron en 2017

  • Pus de 7.1 millions passagers   (+14,5% par rapport à 2016)
  • 303 villes françaises ont été desservies
  • 707 départs quotidiens d’autocars
  • Recette par passager aux 100 km atteint 4,7€ HT (+17,5 % par rapport à 2016)

Les bus Macron : un marché dynamique

Selon le nouveau rapport publié par l’Arafer, une hausse de fréquentation des lignes de bus Macron en France a été enregistrée, 14,5 % par rapport à 2016. Le bilan des bus Macron est plutôt positif en dépit du bas d’activité constaté au cours du premier et dernier trimestre de l’année suite à l’effet de saison. Le nombre de voyageurs a largement augmenté durant l’été. La plupart d’entre eux ont emprunté les lignes longue distance.

Pour les les lignes de bus internationales, le résultat est aussi satisfaisant. Selon une estimation de l’Arafer, le nombre des voyageurs oscille entre 4,25 et 4,75 millions en 2017. Au total donc, les autocars Macron ont transporté environ 11 millions de passagers au cours de l’année.

De nombreuses villes desservies par les bus Macron

Le nombre de villes desservies n’a cessé d’augmenter en 2017. Les dessertes permanentes ont couvert plus de la moitié des communes françaises. Mais les compagnies ont également lancé des offres saisonnières qui ont particulièrement séduit les voyageurs. En été, de nouvelles lignes vers les communes littorales ont vu le jour. En hiver, elles proposaient des desserts de montagne.
En somme donc, le nombre de villes desservies a atteint 303 au moins un trimestre. Le transport routier a donc surpassé le réseau ferroviaire sur ce plan. Il a pu desservir 15 361 communes. Dans son rapport 2017, l’Arafer a également compté 707 départs d’autocars par jour, soit 36 trajets supplémentaires. La majorité de ces départs a eu lieu durant le weekend, car les opérateurs ont modulé la fréquence offerte en tenant compte des besoins réels des voyageurs.

Une recette en hausse pour les bus longue distance

Les liaisons commercialisées en 2017 ont augmenté de 34%. Cela a automatiquement généré une hausse de la recette moyenne enregistrée par les opérateurs. D’après l’Arafer, elle s’élevait à 4,7 euros hors taxes par passager aux 100 km (+ de 17,5 % par rapport à l’année précédente). Le chiffre d’affaires des autocaristes a atteint 105,4 millions d’euros hors taxe en 2017 (26% de plus comparé au bilan 2016). Il est important de mentionner que les services conventionnés ont opéré environ 28% des liaisons d’autocars librement organisés mises en vente en 2017.

Vous souhaitez avoir d’autres informations sur le marché de l’autocar longue distance ? Voici l’ensemble des articles concernant les précédents bilans des bus Macron :

Source : Arafer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *